Nom communication_expression / énoncé
Glose : Développement oratoire sur un thème déterminé, conduit d'une manière méthodique, adressé à un auditoire. (Trésor de la Langue Française Informatisée)
  • Distribution des occurrences par discipline
  • Métriques
    • Fréquence 1776
    • Spécificité 6.487
    • Répartition (sur 100 tranches) 91
    • Répartition (sur 10 disciplines) 10
    • Nombre de disciplines avec spécificité positive 6
    • discours (N) est plus spécifique que 40.78 % des mots du LST
  • Avec cette distinction, nous tenons l'explication de la différence entre les deux grands courants opposés A et B évoqués lors du point (iii) de la première partie : les premiers sont résolument dirigés vers le type, et donc comme ils procèdent quand même sur des exemples ils doivent les décontextualiser le plus possible, au moins jusqu'au niveau d'abstraction auquel ils entendent se placer, alors que les seconds, analysant et voulant analyser des discours authentiques, vont au contraire vers la prise en compte d'éléments qui contribuent à l'occurrentialité : eux ont vocation à contextualiser au maximum leur objet d'étude.
  • Si l'on conteste le statut de scientificité aux discours académiques sur la société en les considérant comme des discours idéologiques au même titre que d'autres discours sur le social, la transposition peut être niée puisqu'il n'y aurait rien à transposer.
  • Les textes juridiques qui visent à délimiter les zones de production par des " usages locaux, loyaux et constants " sont " imprégnés " de ces discours géographiques.
  • La prépondérance du modèle républicain-assimilationniste français dans les discours et les politiques publiques francophones à Bruxelles 9 qui refusent le recours aux catégories de l'ethnicité par peur de la ségrégation et de l'ethnicisation de la société ont pour conséquence que la mobilisation électorale sur base ethnique n'est pas soutenue, mais tout au plus tolérée.

Collocation avec discours_N comme base